Dé-penser la croissance

Prochain séminaire le 22 juin de 15h à 18h avec la présence exceptionnelle d'Onofrio Romano

Les dérives de la croissance ne touchent pas seulement à l’environnement mais aussi à l’économie, à la politique, à la vie sociale et, surtout, à notre constitution anthropologique. Nous ne pourrons faire face à ces dérives que si nous comprenons la nature profonde de la croissance. La croissance n’est pas une pulsion naturelle, ni une valeur ou une finalité qui, à moment donné, aurait acquis une hégémonie dans nos sociétés. Elle est plutôt le résultat d’un régime institutionnel, c’est-à-dire d’une structuration spécifique des rapports entre individu, organisation sociale et nature. Un régime de « particularisation » né dans le contexte de la modernité, confrontée à partir du XVIIème siècle à un changement démographique qui a conduit à un processus d’individuation et à un nouveau cadre cognitif fondé sur l’obsession de la rareté. Lire la suite

Samedi 22 juin 2024 de 15h à 18h, au siège de la Fondation pour le progrès humain, 38 rue Saint Sabin, Paris 11ème. Inscriptions à contact@institutmomentum.org

Les dernières parutions